mercredi 28 août 2013

" Comme l’oeil jouit de la lumière "

"  Mais, quoi qu’il en soit, ceux qui ont fait dépendre le bien de l’homme, soit du corps, soit de 1’esprit, soit de tous deux, n’ont pas cru qu’il fallût le chercher ailleurs que dans l’homme même. Les premiers le font dépendre de la partie la moins noble de l’homme, les seconds, de la partie la plus noble, les autres, de l’homme tout entier; mais dans tous les cas, c’est de l’homme que le bien dépend. Au surplus, ces trois points de vue n’ont pas donné lieu à trois systèmes seulement, mais à un beaucoup plus grand nombre, parce que chacun s’est formé une opinion différente sur le bien du corps sur le bien de l’esprit, sur le bien de l’un et l’autre réunis. Que tous cèdent donc à ces philosophes qui ont fait consister le bonheur de l’homme, flou a jouir du corps ou de l’esprit, mais à jouir de Dieu, et non pas à en jouir comme l’esprit jouit du corps ou de soi-même, ou comme un ami jouit d’un ami, mais comme l’oeil jouit de la lumière. Il faudrait insister peut-être pour montrer la justesse de cette comparaison; mais j’aime mieux le faire ailleurs, s’il plaît à Dieu." St.Augustin

 

boucles002

 

 

 

 

 

 

Posté par FAUSTROLL à 17:20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


samedi 15 juin 2013

En fer

« Il n'y a que les saints qui vont en enfer.»  G.Cesbron

grue003

 

 

 

 

 

Posté par FAUSTROLL à 19:43:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 13 novembre 2011

Insatiable concupiscence

" Ce qu'il peut y avoir de beauté dans le mariage, une vie commune à diriger, des enfants à élever, ni lui, ni moi, n'en tenions grand compte. Ce qui surtout me tenait prisonnier et me tourmentait violemment, c'était l'habitude d'assouvir une insatiable concupiscnce; et lui, c'était l'étonnement qui l'entraînait à la même servitude." St-Augutin

 

repas002

 

 


Posté par FAUSTROLL à 22:31:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 23 décembre 2010

S'installer en soi-même

" J'y relève encore cette déclaration qui éclaire, me semble-t-il, ce qui s'établit et manifeste bien les enjeux de mes Carnets et Journaux : « Saint Augustin parle de la possibilité qu'on a de s'installer en soi-même ». C'est énorme. Pouvoir « s'installer en soi-même » suppose la possibilité d'apprivoiser son narcissisme, ses désirs et ses douleurs. Non pas en s'y enfermant, mais en les interprétant pour les transcender, dans le transfert/contre-transfert à l'écoute de la vie psychique d'autrui. L'autorité qui s'esquisse dans cette proposition n'est pas un pouvoir, mais une sorte de confiance en soi, en son propre discours et en sa possibilité de donner sens à l'insensé." M.Pleynet

gv002

Posté par FAUSTROLL à 19:01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 19 février 2010

Latin

" J'ai voulu reprendre saint Augustin. Nausée mystique. C'est à vomir." A.Gide

tele006

Posté par FAUSTROLL à 22:51:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,